Bannière entête

Hommage

 

Mon cheval de "tête" :  VAL RUSTIQUE  surnommé : "VALOU" Pur sang anglais né en 1989

 

Arrivé au chez nous à l'âge de 2 ans, Valou a débuté à 3 ans une brillante carrière de courses sous l'entraînement de Bernard et sous la monte de Catherine.

Il ne s'est pas contenté d'être un valeureux galopeur au tempérament de gagneur, en parallèle à son activité de courses, il encadrait déjà les cavaliers en promenade ou en randonnée avec beaucoup de sérieux et d'autorité !

Aujourd'hui, il s'est retiré des champs de courses pour se consacrer uniquement au tourisme équestre avec sa compagne de toujours : Catherine.

De ses victoires passées, Valou a gardé un égo assez démesuré, alors, SVP, ne dites pas devant lui qu'il est beau (même si c'est le cas) car ça lui monte très facilement à la tête !...

 

JANVIER 2004 :

 

 

Mon beau Valou "Roi des Forêts" s'est envolé le 8 janvier 2004 au paradis des chevaux !

J'ai eu l'immense chance de vivre 13 années de complicité avec ce Grand Seigneur ! 

 

Valou ! C'était un cheval d'exception !

Je l'ai débourré peu de temps après son arrivée et pendant 8 ans nous avons silloné ensemble les hippodromes de la région. Il était toujours à l'arrivée de ses courses, dans les 4 premiers et les dimanches où il délaissait les pistes de galop, eh bien, il me suivait dans mes divagations : TREC, rallyes, randonnées, barel racing, point to point !

  Et il s'investissait dans toutes ces disciplines avec brio et maestria, même s'il les pratiquait toujours  "au pied levé" juste pour me faire plaisir, il s'en sortait toujours comme un vrai pro et j'avais une totale confiance en lui et en ses capacités !

  
Lorsqu'il a pris sa retraite des hippodromes en 1999, je l'ai gardé comme "cheval de tête", il était inimaginable pour moi de m'en séparer, et finalement, il n'a fait que continuer à faire ce qu'il avait toujours fait avec moi, même durant sa carrière de courses.

Et toutes ces promenades et randonnées que nous avons effectuées ensemble dans une telle confiance et une telle complicité ! En bon cheval de tête, il dirigeait son "troupeau" avec assurance et autorité ! 

  Pourtant, son orgueil et sa fierté en faisaient un cheval bouillonnant et, en apparence seulement, peu praticable, mais sa générosité était telle qu'il donnait toujours le meilleur de lui-même !

  C'est vrai que le pas n'était pas son allure de prédilection, c'est vai qu'il ne supportait jamais d'avoir un congénère devant lui ou trop près de lui, il fallait toujours qu'il dirige les autres chevaux, c'est vrai qu'il avait parfois des réactions aussi incompréhensibles qu'imprévisibles, toutes ses facéties m'amusaient et m'évitaient l'ennui de la routine ; et il était d'une telle vivacité, d'une telle finesse et d'une telle intelligence que je ne pouvais que le respecter et l'adorer ! 

 Adieu mon Ami, mon complice, mon noble voyou !

  Je ne pourrai jamais oublier tous ces moments de bonheur intense que tu m'as apportés !

 

Catherine.      

 

Powered byE2I sports